Cycle “Autour de l’arbre” : Les intervenant·e·s

Le parrain du cycle : 

Ernst Zürcher

Ernst Zürcher est ingénieur forestier, docteur en sciences naturelles, professeur et chercheur en sciences du bois à la Haute École spécialisée bernoise, chargé de cours à l’École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) et à l’École polytechnique fédérale de Zurich (ETHZ), il étudie plus particulièrement les structures temporelles des arbres (la chronobiologie). Il est l’auteur du livre “Les Arbres, entre visible et invisible” ainsi que de nombreux articles scientifiques.

La marraine du cycle : 

Pascale D’Erm

Pascale d’Erm est une journaliste, essayiste et réalisatrice française, spécialisée dans les questions de nature et d’environnement. Elle a travaillé pour la Fondation Nicolas-Hulot, Yann-Arthus Bertrand, l’ex Cinquième (Gaïa, 1997-2000), France 3 Ouest (magazine Littoral, de 2000 à 2006) et Ushuaïa TV (2010-2015) où elle a notamment dirigé les enquêtes du magazine écologique « Passage au Vert ».  En tant que journaliste, elle a collaboré aux magazines Santé Magazine, Régal ou Psychologies Magazine notamment. Dans l’édition, elle a créé et dirigé la collection Les nouvelles utopies des éditions Ulmer où elle a publié « Vivre ensemble autrement » (2009), « Vivre plus lentement » (2009), « Se régénérer grâce à la nature » (2010), « Maisons en bois, du rêve à la réalité ». Elle a dirigé la rédaction des “Affranchis Jardiniers”. Elle aussi publié des ouvrages d’éco-citoyenneté pratique chez Glénat (Devenir écocitoyen, Devenir une écomaman, Découvrir le recyclage et la récupération…en 2008). En 2014, elle a publié « Ils l’ont fait et ça marche, comment l’écologie change déjà la France » (les Petits matins) qui fait le récit de 14 territoires en transition écologique et sociétale. Son livre, Sœurs en écologie, paru début avril 2017 aux éditions La Mer salée, fait le récit des liens entre les femmes, la nature et l’écologie depuis Hildergarde de Bingen au Moyen-Âge jusqu’à nos jours. L’autrice y propose la notion de “sororité écologique”, solidarité active des femmes qui s’engagent pour préserver le vivant, en péril dans le monde entier. En 2019, elle publie Natura qui se présente comme synthétisant 25 années de recherche sur les effets bénéfiques du contact avec la nature sur la santé physique et psychique. 

Les intervenant·e·s : 

Jean-Philippe Beau-Douezy

Ecologue et consultant en environnement, Jean-Philippe Beau-Douëzy est engagé depuis 40 ans dans la conservation de la nature. Il travaille aujourd’hui sur des projets de reforestation, sur plusieurs continents, pour lutter contre l’érosion des sols, la perte de la biodiversité et des ressources en eau. Certifié en permaculture, Jean-Philippe a créé, avec Anne, sa femme, la ferme du Bouchot afin de faire connaître et d’enseigner des savoirs et techniques qui s’inscrivent dans une démarche permacole. Il a implanté au Bouchot un jardin forêt sous la forme d’un mandala de 2700 m2. Jean-Philippe est aussi coauteur du livre Neblina de brumes et de senteurs.

Stéphane Boistard

Stéphane Boistard est cueilleur, formateur et conférencier spécialisé en gemmothérapie et approche sensible de la forêt. Depuis plus de vingt ans, il oeuvre à relier les savoirs traditionnels ruraux aux connaissances modernes. Il est un héritier de ces lignées d’hommes et de femmes « de plantes », avec un lien privilégié à la forêt, aux arbres, au « peuple des arbres ». Stéphane Boistard a créé une école spirituelle de la Nature et des Plantes et est l’auteur de plusieurs livres, dont Paroles de cueilleurs et Textes du fond des bois. http://www.stephaneboistard.com

Cécile Bolly

Après un doctorat en médecine et une licence en sciences naturelles appliquées, Cécile Bolly a complété sa formation médicale par un DEC et un DU en éthique de la santé à l’UCL (1999) et à Lille (2000), puis par un Certificat européen de thérapeute familiale et systémique à Bruxelles (CEFS), en 1999. Depuis lors, elle anime de nombreuses formations à l’écoute et à la réflexion éthique pour les soignants. Médecin et enseignante à la Haute Ecole Robert Schuman de Libramont et à la Faculté de médecine de l’UCL, Cécile Bolly est aussi guide-nature, photographe et écrivain. Elle est passionnée par les arbres, qu’elle aime rencontrer dans la solitude, mais qu’elle aime aussi faire découvrir par des promenades guidées, par des stages, par des livres ou encore des expos-photos.

Gauthier Chapelle

Biologiste et agronome,  co-auteur avec Pablo Servigne de “L”entraide, l’autre loi de la jungle”. Avec sa connaissance du monde vivant et la démarche du biomimétisme, Gauthier nous emmène dans l’intelligence fascinante de la nature et des écosystèmes. Gauhier est aussi facilitateur du Travail qui relie (Terr’Eveille).

Andrée Corvol

Née à Saint-Affrique en Aveyron, Andrée Corvol est une figure incontournable de l’étude et la gestion des forêts. Elle est ainsi directrice de recherche au CNRS, Présidente du Groupe d’Histoire des Forêts Françaises (GHFF), Vice-présidente de l’Union Internationale des Instituts de Recherche Forestière (IUFRO), Vice-présidente de l’Association Internationale Des Entretiens Écologiques (AIDEC), Membre du Conseil scientifique de l’Office National des Forêts (ONF), Membre du Comité exécutif du Fonds pour la Forêt et Membre de l’Académie d’Agriculture. Elle a publié plusieurs ouvrages, dont « L’Arbre en Occident » et « Histoires d’Arbres ».

Hervé Covès

Hervé Coves Ingénieur agronome et frère franciscain, porte en lui et nous offre l’émotion vraie que procure sa compréhension profonde et pénétrante du vivant et de la biosphère. Francis Hallé, qui signe la préface de son livre , – « Vivre ensemble: Notre monde truffé d’amour », 2016 – place Hervé Coves « dans la lignée intellectuelle de Humboldt et de Darwin ». Il danse entre science et spiritualité et transmet avec une passion communicative une sorte de mystique du vivant et de la beauté, qui nous touche au coeur et qui nous révèle un « monde amoureux ». Il aime la vie, qu’il proclame « belle » ! Il l’évoque, la partage et la voit dans les yeux de ceux qui l’écoutent. Homme de science et d’esprit, il fait partie de ces grands frères qu’il est urgent de connaître .

Philippe de Wouters

Philippe de Wouters est directeur à la Société Royale Forestière de Belgique et Gérant de la sprl La Petite Houssière.

Geneviève Michon

Biographie à venir

Bernadette Rey

Demeurant à l’orée du Parc national du Mont Saint Bruno depuis avril 1997, Bernadette Rey est sensibilisée par la nature et attirée par ses bienfaits depuis son enfance. En 1998, la découverte d’un anévrisme au cerveau lui fait prendre conscience de l’importance de renouer avec des pratiques lui permettant de faire baisser le niveau de stress causé par ses activités basées sur l’efficacité, l’efficience et la performance. Diplômée en sciences pures du Collège Bois de Boulogne, inscrite en architecture, en histoire de l’art puis en anthropologie à l’UdeM, elle poursuit une carrière professorale pendant 35 ans au niveau collégiale et universitaire.En 2009, lors d’un de ses séjours au Japon, le Shinrin Yoku se présente à elle alors qu’elle pratique le yoga (certification maitre yogi février 2019) autre médecine holistique qu’elle pratique depuis 2002.Ses voyages au Japon se multiplient. Elle sera certifiée guide en «Nature and Forest Therapy» par l’ANFT. Depuis 2015 elle communique à plusieurs reprises avec le Dr Qing Li (Nippon Medical Scholl of Tokyo, auteur de Forest Medicine), voulant respecter la pratique du Shinrin Yoku et son origine. À la fin du printemps 2017, ce dernier lui donne le mandat d’être présidente du Chapitre canadien de la société japonaise dont il est le fondateur, INFOM, la «International Society of Nature & Forest Medicine». En mars 2018 elle est invitée lors du symposium de INFOM Japon à Tokyo et reçoit la certification japonaise de guide en Shinrin Yoku.

Bruno Sirven

Bruno Sirven est géographe, spécialisé dans les domaines du paysage, de l’environnement, et plus particulièrement de l’arbre « hors-forêt », pour lesquels il est l’auteur de publications diverses, dont son dernier ouvrage paru en 2016 chez Actes Sud : « Le génie de l’Arbre ».

Il collabore depuis 25 ans au sein de l’équipe d’Arbre et Paysage du Gers, qui assure des missions d’information, de conseil, d’étude, et de développement, et qui conçoit et accompagne chaque année la réalisation de centaines de chantiers de gestion et de plantation d’arbres, de haies champêtres, et d’aménagements agroforestiers. Il est impliqué dans des organisations régionales et nationales qui se consacrent à la promotion et au développement de l’arbre dans les pratiques et dans les territoires.

Mohammed Taleb

Philosophe algérien, Mohammed TALEB enseigne l’écopsychologie, l’éducation relative à l’environnement l’écoformation. Depuis de nombreuses années, il travaille sur les interactions entre philosophie, critique sociale, dialogue interculturel et science. Il se situe dans le cadre des perspectives philosophiques ouvertes par Frantz Fanon, Leonardo Boff, Edward Said, Rabindranath Tagore, Karl Marx, Alfred North Whitehead, Gilbert Durand, ou encore James Hillman. 

Claudine Van Remoortere

Belge et française, son ancrage se situe surtout en Belgique, avec deux ports d’attache : Saint-Gilles à Bruxelles et un petit village en Gaume. Claudine Van Remoortere est mère de deux filles et grand-mère de six enfants. Formée en sociologie et économie, elle débute en 1974 comme professeur dans plusieurs écoles secondaires en Gaume pendant 6 ans, puis deux ans à l’étranger. Après avoir tenté, sans succès, d’être employée dans le secteur privé, elle crée sa propre entreprise de formation en gestion de projet. Avec 9 ans d’expérience comme bagage, et ses filles à l’université, elle a pu rejoindre l’Unicef en Afrique comme chargée de suivi et évaluation. Son premier poste fut en République Démocratique du Congo ; 11 ans plus tard, après 4 autres affectations, son dernier poste fut au Niger. Là, avant de partir à la retraite, elle a lancé le projet “Un enfant un arbre”, qu’elle gère depuis.

Aline Wauters

Aline Wauters est née et a vécu en Afrique jusqu’à ses 17 ans, elle a travaillé 10 ans pour ONG Quinoa pour laquelle elle a passé énormément de temps en Inde et aux Philippines, puis elle a travaillé 10 ans pour la Maison du développement durable d’Ottignies-LLN pendant lesquelles elle s’est passionnée de tous les mouvements de la transition locaux et internationaux, elle a découvert le “Travail qui relie” (Joanna Macy) et le pratique depuis 2007.  Depuis 3 ans, elle explore la richesse des ateliers longs (21 jours et plus en immersion dans la nature) entre femmes. Depuis peu, elle se passionne pour la dimension du soin aux relations hommes-femmes face à la crise planétaire.  Elle s’intéresse à tous ces contre-courants dans les domaines qui préfigurent un changement de paradigme et propose des ateliers permettant à toutes nos intelligences d’être présentes en sollicitant notre corps, nos sens, nos émotions et notre imaginaire pour creuser de nouveaux sillons.

Les coordinatrices & accompagnatrices du cycle : 

Nolwenn Lecuyer

Je suis agronome de formation, spécialisée dans la science du sol. J’ai travaillé pendant 20 ans dans différents domaine de l’environnement que ce soit dans l’associatif, en bureau d’études ou dans le secteur publique. C’est quand j’ai vu le documentaire sur l’Intelligence des Arbres que j’ai eu la confirmation de ce que je sentais intuitivement : l’écosystème forestier fonctionne comme un être « vivant », en connexion et en coopération. Et il nous fait du bien ! Il nous soigne même. Les résultats de recherches scientifiques sur les bienfaits sur la santé de la forêt ont été l’élément déclencheur pour que je me lancer dans le Shinrin Yoku (les « bains de forêts », traduction du japonais) et que je puisse partager mes expériences forestières. Je suis certifiée en sylvothérapie – respiration, formation donnée par JM Defossez (école EBS en France) et je suis en voie de certification guide en Shinrin Yoku avec la formatrice québecoise B.Rey, guide certifiée en Shinrin Yoku par l’ANFT (l’Association of Nature and Forest Therapy Guides and Programs aux Etats-Unis) et l’INFOM (l’International Society of Nature and Forest Medecine). J’ai aussi une formation de coach et je pratique mes séances en forêt … bien-sûr ! Et je suis facilitatrice pour des groupes pour insuffler de la coopération dans leur fonctionnement… avec l’aide des arbres !

Pauline Lemaire

Pauline s’intéresse particulièrement à la permaculture sociale, notamment par la facilitation d’écosystèmes humains dans lesquels les individus peuvent co-créer leurs propres solutions. Elle se penche aujourd’hui de manière intensive sur les thématiques de la permaculture et de l’agriculture urbaine à petite échelle, voies royales d’une ville plus durable et de citadins reconnectés à leur pouvoir personnel. www.paulinisatrice.be

Nous suivre!

Newsletter

Curieux ? Abonnez-vous à notre newsletter et restez au courant de toutes nos activités ! voir un exemple de la newsletter

Contact

Terre & Conscience asbl

Rue Rivelaine, 42, boite 10
1428 Braine l’Alleud (Belgique)

info@terreetconscience.be