Chargement Évènements

« All Évènements

  • Cet évènement est passé

Un retour puissant au vivant

21 mars

Un Laboratoire de vie pour intégrer l’interdépendance du vivant et rentrer dans un vrai dialogue au quotidien.

Que voudra dire vivre ensemble quand nous aurons intégré la présence et la parole quotidienne des autres qu’humain avec lesquels nous partageons un même espace de vie, une même respiration ?

 

Source: L’Oracle de la Nature Sauvage de Kuan Yin, Alana Fairchild, Editions Vega

 

 

 
« Lorsque les animaux viendront à nous, demandant de l’aide,
Saurons-nous ce qu’ils disent ?
Lorsque les plantes nous parleront
Dans leur langue délicate et jolie,
Serons-nous capables de leur répondre ?
Lorsque la planète elle-même
Chantera pour nous dans nos rêves,
Serons-nous capables de nous réveiller, et d’agir ? »
Gary Lawless
 
 
 
 
 
 
 
« Abandonne-toi, sœur sensible, laisse la lune te mouvoir »
 
 
 
 

 

 

Une fois encore, Aline Wauters nous bouscule en proposant cette fois-ci une année complète d’immersion(s) dans la nature, en communion avec le vivant. Une expérience de courage et de connexion profonde!

Proposition de base :

• Vivre dehors, proche d’une forêt (nous camperons), en communion avec le reste du vivant
• Dans un lieu accueillant et calme avec un espace pour les tentes et le feu, proche d’une bâtisse et d’une yourte telle un refuge
• Avec 12 femmes
• Pendant 12 mois, début le 21 mars 2021
• Engagement sur la durée complète (12 mois), minimum à mi-temps en moyenne

pour

• Intégrer les valeurs fondamentales et les pratiques du Travail Qui Relie dans le quotidien (1)
• Intégrer le sacré dans le quotidien
• Sortir de la domestication
• Sortir de l’attitude du colon
• Restaurer la place et la voie du féminin
• Faire l’expérience de ce qui sous-tend l’écoféminisme
• Réintégrer la réalité du temps long et du temps profond indissociable de la pleine présence et du sacré, retrouver la compréhension et l’implication du temps plié
• Prendre en compte toutes nos intelligences (intellect, imagination, intuition, sensation, bon sens…)
• Oser un peau à peau constant avec le reste du vivant
• Vivre dans la présence avec juste l’essentiel au niveau matériel

Comment? Concrètement:

• Au moins un jour semaine où toutes les femmes seront réunies
• Au départ, 3 semaines toutes ensembles à plein temps, pour former le nid, le tissu, la matrice
• Chaque femme s’engage à partager son expérience et ses pratiques avec 10 autres femmes et/ou hommes 1x par mois (possibilité d’inclure des gens de Momignies)
• Toute femme qui le souhaite propose un laboratoire dans le laboratoire (par ex sur une semaine)
• Toute femme qui le souhaite propose un partage de savoir-faire
• Nous inviterons régulièrement des femmes ou des hommes à nous rejoindre pour approfondir nos pratiques de connexion avec tout le vivant (collaboration avec le monde animal, végétal, minéral, les invisibles, les directions, les éléments…)
• Possibilité d’ouvrir à une rencontre mensuelle avec un groupe d’hommes qui seraient les témoins privilégiés de nos découvertes et qui accepteraient de danser avec nous l’expérience de la connexion dans la voie du féminin un WE par mois.

 

Personnes de contact :

Aline Wauters 0471/327005
Perrine Thiry 0474/659462
Veronique Wynants 0475/819368
Cecile Delville 0470/955649

 

Un projet porté par Terre et Conscience avec le soutien de Terr’Eveille.

 

Modalités pratiques : 
Lieu : Momignies, Belgique
Durée : 12 mois, du 21 mars 2020 au 21 mars 2022
Conditions: ouvert uniquement aux femmes ayant déjà fait un parcours avec le Travail Qui Relie!
Inscriptions : auprès de Aline Wauters, alinewauters@yahoo.fr

Mais aussi: des traversées plus courtes pourront être organisées durant cette année là-bas, plus d’informations suivront à ce sujet!

 

(1) Principes fondateurs du Travail qui Relie:

 

Notre Terre est vivante. Ce n’est ni notre supermarché, ni notre décharge, mais notre plus grand corps. Notre vraie nature est bien plus ancienne et plus vaste que le soi séparé tel que défini habitudes et notre société. Nous sommes autant intrinsèques à notre monde vivant que ne le sont les rivières et les arbres, traversés des mêmes flux d’énergie, de matière et d’informations. Nous ayant conduit à recevoir la capacité de conscience autoréflexive, le monde peut maintenant se connaître et se voir à travers nous, contempler sa propre majesté, raconter ses histoires – et aussi répondre à ses propres souffrances.

 

Notre expérience de peine pour le monde surgit de notre interconnexion avec toutes choses, et c’est aussi de là qu’émerge notre puissance à agir en leur nom. Quand nous nions ou réprimons notre peine pour le monde, ou le voyons comme une pathologie personnelle uniquement, notre pouvoir de prendre part à la guérison du monde en sort diminué. Notre capacité à répondre à notre propre souffrance et à celle des autres peut être débloquée.

 

Les déblocages peuvent surgir quand notre peine pour le monde est non seulement validée intellectuellement, mais aussi expérimentée directement. Les informations cognitives sur les crises auxquelles nous sommes confrontés sont généralement insuffisantes pour nous mobiliser. Mais l’expérience directe de notre réponse émotionnelle profonde peut nous révéler notre appartenance à la Toile de la Vie et nous libérer en vue de l’action.

Quand nous nous reconnectons à la Vie, en affrontant volontairement notre peine, l’esprit retrouve sa clarté naturelle.

Nous expérimentons non seulement notre interconnexion avec le reste de la terre, mais aussi notre désir ardent de faire correspondre cette expérience avec les nouvelles façons de penser. Des enseignements significatifs apparaissent lorsque chacun réoriente son intérêt et son sens de l’identité dans une perspective plus vaste.

L’expérience de reconnexion avec la Terre et toute sa communauté fait émerger le désir d’agir en son nom. Alors que les forces d’auto-guérison de la planète s’installent en nous, nous nous sentons appelés à faire partie du Changement de Cap. Les pas que nous pouvons poser peuvent rester modestes, mais ils devraient inclure un certain risque par rapport à notre confort mental, sous peine de rester captif des limites anciennes et sûres. Le courage est un enseignant puissant et un garant de joie.

Nous suivre!

Newsletter

Curieux ? Abonnez-vous à notre newsletter et restez au courant de toutes nos activités ! voir un exemple de la newsletter

Contact

Terre & Conscience asbl

Rue Rivelaine, 42, boite 10
1428 Braine l’Alleud (Belgique)

info@terreetconscience.be