Formations

Se connecter à la nature en ville

« L’aventure urbaine de l’âme du monde »

Terre & Conscience vous propose un cheminement urbain pour faire l’expérience de la Nature en Ville dans une approche au carrefour de l’écopsychologie, des écopratiques, de la transition intérieure et de la communication intuitive. Un cycle de 12 jours au fil des saisons pour ouvrir nos sens et nous inspirer des nombreux endroits où la ville vit. 

La ville est rarement le premier lieu auquel l’on pense pour se ressourcer dans la Nature et se connecter aux végétaux et animaux. De la ville, nous avons l’image d’un agglomérat de béton et de grisaille, de macadam et de pollutions en tous genres, d’une vue obstruée par divers bâtiments ainsi que d’agitation et de stress. Tout l’opposé de notre image –idéalisée ?- de la campagne, où la Nature est réputée battre son plein et se déployer dans toute sa splendeur. 

Mais les choses sont-elles aussi tranchées ? La ville doit-elle vraiment constituer l’enfer des amoureux de la Nature ? Est-il malgré tout possible de se connecter à la Nature en ville ? 

Et si oui, comment ?

Quitter la ville pour retrouver la Nature. C’est l’ambition ou le rêve de nombre de citadin.e.s qui souhaitent se reconnecter à ce qu’il y a de vivant en eux et dans le monde. Il semblerait cependant que ceci soit également possible en ville

En ouvrant grand tous nos sens pour détecter les nombreux endroits où la Nature (sur)vit, en l’y encourageant et en la reconnaissant, en la valorisant et en entrant en contact avec elle

Programme et thématiques : 

Plus qu’une formation, ce cycle propose de faire l’expérience de la Nature en ville, d’un rapport renouvelé et vivifié à cette Nature, en affinant nos sens, en nous connectant à ce qu’il y a de vivant en nous et en ville.

Au carrefour de l’écopsychologie, des écopratiques, de la transition intérieure et de la communication intuitive, ce cycle expérientiel a pour ambition de rendre la vie urbaine plus agréable aux urbains qui y vivent, comme aux non-urbains qui ne font qu’y passer.

Ce cycle se veut une aventure à la rencontre de l’âme du monde en milieu urbain. Pour ramener de l’âme à la vie urbaine. Pour se reconnecter avec conscience à ce qu’il y a de vivant en ville.

Le cycle sera accompagné par Pauline Lemaire et Michèle Vander Syp ainsi que par une série d’intervenant·e·s qui vous emmèneront dans leur sillage pour cette aventure hors du commun.

 

Le début et le calendrier de ce cycle seront programmés et annoncés dès que le contexte sanitaire nous permet de le faire.

Jour 1 : 

Lancement, création du groupe et de sa membrane. 

Avec Michèle Vander Syp et Pauline Lemaire 

Jour 2 : 

Entrée dans la ville. Première approche de la connexion au vivant en milieu urbain. 

Avec Michèle Vander Syp et Sébastien Defooz

Jour 3 : 

Connexion sensible au vivant. 

Avec Stéphane Boistard

Jour 4 : 

Villes : retrouver les mémoires du Bien, du Beau et du Vrai dans les villes.  

Avec intervenant à confirmer

Sur les chemins de Compostelle pour sentir l’âme des lieux. 

Avec Sylvie Francotte du blog RadioCamino (au sujet des chemins de Compostelle)

Jour 5 : 

A la rencontre des animaux sauvages et domestiques. 

Avec Nathalie Pucci

Jour 6 : 

L’eau et le souterrain.  

Tout ce qu’on ne voit pas à l’œil nu. 

Avec Lise Diez, Gauthier Chapelle et Gaétan Cuartero Diaz

Jour 7 : 

La nature des cimetières. Le nature du deuil avec Michèle Vander Syp et Pauline Lemaire

Cairn en l’honneur des espèces disparues avec Azul Thomé

Création de costumes avec Marie Cabanac

Jour 8 : 

La parole aux autres qu’humains. 

Avec Michèle Vander Syp, Pauline Lemaire.

Cortège dans le « Carnaval Sauvage ». 

Jour 9 : 

Danser le vivant et le sauvage.  

Intervenant·e à confirmer

Jardiner en conscience en ville. 

Avec Muriel Emsens, Bernard de Renesse et Hermann Pirmez. 

Jour 10 : 

L’aube des oiseaux. 

Avec Gauthier Chapelle

Recherche sur les rythmes urbains. La lenteur comme subversion qui re/déconnecte. 

Sébastien Defooz

Jour 11 : 

Observation du sauvage en ville : qui regarde qui ? 

Avec Thomas Jean, photographe et vidéaste animalier pour La Minute Sauvage

Quête de vision en milieu urbain. 

Intervenant·e à confirmer

Jours 12 & 13 : 

La ville comme biotope des humains et non-humains. 

Avec Chloé Schuiten et Clément Thiry

Jour 14: 

Présentations, rituel et célébration de clôture de cycle. 

Avec Michèle Vander Syp et Pauline Lemaire

L’aventure se clôturera par la remise et présentation d’une réflexion invitant chaque participant.e à « Rêver la Nature en ville ».

Horaires :

Toutes les dates concernent des journées entières, à l’exception de 4 rendez-vous qui se feront en une demi journée, une soirée ou un weekend entier, nuitée comprise.

  • Jour 1, une 1/2 journée
  • Jour 3, une soirée
  • Jour 12, après-midi et soirée + nuit
  • Jour 13, matinée

Les journées entières débuteront à 9h et finiront à 17h, sauf la journée 10 qui débutera aux alentours de 5h du matin.
La participation au Carnaval Sauvage se fait l’après-midi, mais peut déborder sur la soirée.

A qui s’adresse ce cycle ?

  • Je vis en ville et je la fuis régulièrement pour avoir ma dose de Nature.
  • Je vis en ville et je n’ai pas l’occasion de partir à la campagne pour me ressourcer et me connecter à la Nature. Je ne sais pas comment la trouver en ville.
  • Je vis à la campagne, mais suis amenée à venir -trop- souvent en ville, où je ne retrouve pas la Nature.

Modalités pratiques : 

Lieux : en divers lieux à et autour de Bruxelles

Durée du cycle : au total 12 jours répartis sur 14 dates et étalés sur 1 an. Deux à trois jours par saison. Calendrier et horaire : voir ci-dessus.

Prix et inscriptions : le prix de cette formation de 12 jours est évalué par la/le participant·e, en conscience, suivant le barème suivant : 

  • Prix juste  : 800€ (vous payez le montant exact du prix du cycle);
  • Prix solidaire : 900€ (vous payez plus que le prix du cycle pour permettre à d’autres personnes d’y participer);
  • Prix réduit : 700€ (vous payez un peu moins que le prix du cycle et bénéficiez d’une solidarité financière).

L’inscription est effective lorsque :

    • nous recevons un mail d’inscription avec vos coordonnées complètes à francoise@terreetconscience.be et
    • à la réception de l’acompte de 50 % du montant de la formation (nous prenons les inscriptions par ordre d’arrivée des acomptes).
    • Le solde sera à verser au maximum trois semaines avant le début du Cycle.

Les règlements sont à libeller à l’ordre de  Terre & Conscience asbl.

IBAN :  BE54 3631 6097 7297           
BIC:  BBRUBEBB
+ MENTIONS : NATVILLE + nom + prénom + « acompte » et/ou « solde » 

Intervenant·e·s

Le cycle sera accompagné par Pauline Lemaire et Michèle Vander Syp ainsi que par une série d’intervenant·e·s qui vous emmèneront dans leur sillage pour cette aventure hors du commun.

Pauline Lemaire

Pauline Lemaire s’intéresse depuis plusieurs années à la permaculture humaine et sociale, notamment par la facilitation d’écosystèmes humains dans lesquels les individus peuvent co-créer leurs propres solutions. Elle complète cette approche par des postures et outils de l’écopsychologie et des écopratiques qu’elle se plait à pratiquer en milieu urbain pour accompagner les citadins vers plus de connexion à leur nature et celle dont ils font partie. www.paulinisatrice.be www.paulinisatrice.be

Michèle Vander Syp

Michèle Vander Syp est réalisatrice et monteuse. Elle expérimente depuis de nombreuses années l’ouverture au monde par des pratiques corporelles et spirituelles. Aujourd’hui, elle se sent prête à partager sa joyeuse certitude d’être reliée.

Stéphane Boistard

Stéphane Boistard est thérapeute, cueilleur et écrivain. Depuis plus de vingt ans, il oeuvre à relier les savoirs traditionnels ruraux aux connaissances modernes. Stéphane a créé une école spirituelle de la Nature et des Plantes et est l’auteur de plusieurs livres, dont “Paroles de cueilleurs” et “Textes du fond des bois”. Il reçoit des guidances qu’il partage dans ses transmissions et dans sa vie de tous les jours. http://www.stephaneboistard.com

Marie Cabanac

Marie Cabanac ouvre la première boutique de mode éthique en Belgique en 2003: Ethic Wear. Elle a travaillé à la création, production et distribution de sa ligne de vêtements créative, colorée, confortable et responsable. Depuis 2015, elle poursuit sa démarche en permacouture – la permaculture appliquée aux vêtements et aux arts textile et expérimente des solutions encore plus ‘propres’, écologiques, collectives et résilientes. Elle propose entre autres des consultations vestimentaires et accompagnements personnalisés, pour se mettre au service des personnes en chemin.

Gauthier Chapelle

Biologiste et agronome,  co-auteur avec Pablo Servigne de “L”entraide, l’autre loi de la jungle”. Avec sa connaissance du monde vivant et la démarche du biomimétisme, Gauthier Chapelle nous emmène dans l’intelligence fascinante de la nature et des écosystèmes. Gauhier est aussi facilitateur du Travail qui relie (Terr’Eveille).

Sébastien Defooz

Sébastien Defooz est auteur, conférencier et entrepreneur social. Mais il est avant tout un marcheur au long cours. Depuis vingt ans, il accompagne des groupes de personnes (entreprises, écoles, associations, collectifs) ou des individus dans la traversée de leurs résistances, pour les guider vers des changements vertueux.

Lise Diez

Depuis qu’elle est toute petite on trouve Lise Diez le nez dans l’herbe. Élevages d’escargots et amour des chenilles: ce sont les petits, les grouillants qui la guident dans le grand réseau des Vivants.
Agronome-forestière de formation et spécialiste des fourmis, son chemin s’est ouvert vers d’autres contrées en devenant aussi thérapeute shiatsu, doula et guide de randonnées silencieuses. Sa vie continue dans un contact curieux, intime et aimant avec humains et autres qu’humain à la ferme du Hayon, en Gaume. Plus sur www.etre-et-renaitre.eu

Sylvie Francotte

Sylvie Francotte a parcouru les chemins de Compostelle en long et en large.
Elle aime témoigner de ses passions et anime plusieurs blogs ( dont RadioCamino au sujet des chemins de Compostelle ) et une chaîne YouTube. Elle a créé une société, Amaranthe qui a pour vocation d’aider les femmes qui changent le monde à diffuser leur message en communiquant sur Internet de manière efficace, tout en restant alignées avec leurs valeurs.

Thomas Jean

Thomas Jean est schaerbeekois, photographe et vidéaste amateur. Il propose « La minute sauvage » : une capsule animalière filmée chez nous, à la ville ou à la campagne, dans les parcs et les forêts. Renards, faucons pèlerins, chouettes chevêches et perruches font partie des animaux qu’il observe en pleine ville.

Nathalie Pucci-Malherbe

 

 

 

 

Nathalie Pucci est licenciée en psychologie sociale, thérapeute et formatrice à la communication relationnelle , praticienne chamanique, formée au travail qui relie. Formée à la co-animation de symposium pédagogiques «  Réveiller le rêveur, changer le rêve ». Se rappeler de qui nous sommes vraiment afin de rétablir un lien conscient et d’amitié entre Soi et la Nature

Chloé Schuiten et Clément Thiry

Chloé Schuiten et Clément Thiry forment un duo d’artistes qui travaillent ensemble depuis 2015 et réalisent ce qu’ils appellent des « expériences de vies ». Le monde comme il est ne les rassasie pas. Ils aiment ainsi régulièrement ralentir le pas, s’arrêter dans un lieu symptomatique de l’absurdité du système actuel et ne plus agir. Penser le monde dans son coeur, dans ses zones de tensions, ses interstices mal assumés. Y faire leur lieu de vie, leur lieu de glande philosophique.

Azul-Valérie Thomé

Un peu mycelium, un peu corbeau, un peu abeille et beaucoup rivière. Azul-Valérie Thomé provient du Liban et de la France et vit en Angleterre. Conceptrice de rituels et cérémonies de l’âme, artiste de la Terre, activiste sacrée et mentrice dévouée à la restauration d’une relation profonde et honorable entre l’humanité et la Terre. https://www.souland.org/about.html

Aline Wauters

Aline Wauters pratique le “Travail qui relie” (Joanna Macy) depuis 2007. Depuis 3 ans, elle explore la richesse des ateliers longs (21 jours et plus en immersion dans la nature) entre femmes. Elle s’intéresse à tous ces contre-courants dans les domaines qui préfigurent un changement de paradigme et propose des ateliers permettant à toutes nos intelligences d’être présentes en sollicitant notre corps, nos sens, nos émotions et notre imaginaire pour creuser de nouveaux sillons.

 

 

Crédit photo : Jean-François Gheysen

Nous suivre!

Newsletter

Curieux ? Abonnez-vous à notre newsletter et restez au courant de toutes nos activités ! voir un exemple de la newsletter

Contact

Terre & Conscience asbl

Rue Rivelaine, 42, boite 10
1428 Braine l’Alleud (Belgique)

info@terreetconscience.be